3 jours à Santiago

C’est après un long vol de plus de 10 heures et 15 heures de décalage horaire que nous sommes arrivés à l’aéroport de Santiago De Chile, épuisés.
Malgré les basses températures (il faisait vraiment froid), nous n’avons pas réussi à nous réveiller.
A peine arrivés à l’auberge « Don Santiago », nous avons immédiatement été mis à l’aise par Rodrigo, un des employés de l’Auberge. Il nous a conseillé de rester éveillés toute la journée et de ne pas faire de sieste afin de passer une bonne et longue nuit.
Durant ces 3 jours au Don Santiago, nous avons rencontré une quantité de voyageurs de tout horizon et tout continent. Cette auberge était très chaleureuse et les chiliens très amicaux avec nous.
IMG_4120 (Copier)IMG_4121 (Copier)
Afin de comprendre un peu mieux l’histoire politique de ce Pays, nous avons décidé dès le lendemain de faire le Museo de la Memoria évoquant les violations des droits de l’homme et les disparitions à grande échelle de la Dictature militaire de 1973 à 1990.
Puis le jour d’après, c’est avec « Tour4Tips » que nous avons choisi de visiter la capitale. Le concept de « Tour4Tips » est de faire visiter la ville presque gratuitement (la coutume veut que l’on donne environ 3000 pesos chiliens au guide, soit environ 4,20€), ils sont reconnaissables par leur tenue vestimentaire. En effet, ils portent un pull rayé rouge et blanc pour que les touristes cherchant Wally (Charlie en français) puissent les trouver aisément.
DSC_6670 (Copier)IMG_3773 (Copier)
Deux groupes ont été formés par les guides, un groupe en espagnol et un groupe en anglais. Et  ce tous les jours de la semaine, deux fois par jour, à 10h et un à 15h.
Pendant plus de 3 heures, nous avons visité les principaux sites de la ville.
En commençant par le MERCADO CENTRAL, avec ses marchands de poisson d’un côté et ses rabatteurs de restaurant de l’autre. Magnifiques étales de poissons et de crustacés !!!
DSC_7475 (Copier)DSC_6681 (Copier)DSC_6674 (Copier)DSC_6676 (Copier)DSC_6677 (Copier)DSC_6679 (Copier)DSC_6680 (Copier)
Puis le marché beaucoup plus populaire de LA VEGA,  où les Santiaguinos se rendent pour y acheter viande, fruits & légumes…
DSC_6687 (Copier)DSC_6686 (Copier)DSC_6683 (Copier)
…pour ensuite se rendre au cimetière de la ville.
DSC_6693 (Copier)
C’est assis à côté de la tombe de Salvador Allende que notre « Charlie » chilien nous a raconté l’histoire politique du pays et notamment ce fameux 11 septembre 1973 où la vie du pays a basculé. Coup d’état militaire à La Moneda, le palais présidentiel, puis mort du Président Salvador Allende. S’en ont suivis des années de dictature et de tortures pour ceux s’opposant au régime Pinochet. Il nous a expliqué à quel point il était important pour la nouvelle génération chilienne de ne plus se diviser à propos de ce qu’a pu faire Augusto Pinochet. Les familles de l’ancienne génération se sont malheureusement déchirées, divisées, disputées du fait de leurs avis opposés sur la politique.
Enfin, nous avons fini la visite dans un troquet à déguster un délicieux Terremoto (traduction : tremblement de terre) cocktail à base de vin blanc, sirop de grenadine et recouvert de crème glacée d’ananas.
DSC_6691 (Copier)
Nous avons ensuite quitté le groupe vers 13h pour rejoindre à pied le grand Parc « San Cristobal »…
DSC_6701 (Copier)DSC_6716 (Copier)DSC_6718 (Copier)DSC_6719 (Copier)
3 heures de marche,  une vue panoramique sans égale sur Santiago et la Cordillère des Andes. Et malheureusement son épaisse couche grisâtre de pollution (Santiago est la ville la plus polluée du monde avec Mexico City).
DSC_6725 (Copier)DSC_6729 (Copier)DSC_6730 (Copier)DSC_6731 (Copier)
Nous avons fini la journée en faisant quelques courses pour notre semaine  sur la mystique Île de Pâques, les prix étant doublés sur l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *