KOH TAO ou l’île de la tortue

Son nom « île de la tortue » provient non pas de la faune maritime regorgeant de tortues de mer, mais de sa forme. Elle est située dans le Golfe de Thaïlande, à l’Est des côtes, juste au Nord de Koh Pha-Ngan et Koh Samui.

En partant de Kanchanaburi, nous y sommes arrivés après deux trajets en bus, un trajet en train de nuit, puis 2 heures en Catamaran depuis le port de Chumphon.

Le soleil était au rendez-vous mais cela n’a malheureusement pas duré. Nous avons rejoint notre hôtel AC2 Resort dans la rue la plus animée de l’île, en taxi pick-up. Une fois installés dans notre très jolie et confortable villa pour 5 jours, nous avons flâné sur la plus grande plage de l’île, Sairee Beach.

DSC_5089 (Copier) DSC_5091 (Copier) DSC_5096 (Copier) DSC_5093 (Copier)

Les jours suivants ont été rythmés par de longues balades et découvertes de l’île à pieds (ne souhaitant pas louer de scooter du fait des routes trop dangereuses) ainsi que de ses plages et de sa faune maritime en snorkling (masque-tuba).

koh tao

*Aow Leuk Bay située au Sud-Est de l’île

DSC_5108 (Copier) DSC_5109 (Copier) DSC_5112 (Copier) DSC_5113 (Copier)

*Laem Thian et son Resort abandonné situé à l’Est de l’île

DSC_5212 (Copier) DSC_5213 (Copier) DSC_5215 (Copier) DSC_5216 (Copier)

*Shark Bay et ses requins située au Sud de l’île

DSC_5232 (Copier) DSC_5236 (Copier) DSC_5248 (Copier) DSC_5243 (Copier) DSC_5257 (Copier)

*Jan Som Bay située au Sud’Ouest de l’île

CAMERA

Nous avons eu la chance d’apercevoir deux petits requins à pointe noire ainsi qu’une raie, mais malheureusement pas de tortues … Snif !!

CAMERA

Dites, vous le voyez hein …?

D’innombrables poissons nageaient autour de nous, un véritable aquarium naturel !

CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA

CAMERA

Nous avions également réservé une journée d’initiation à la plongée sous-marine, qui s’est avérée décevante en raison du mauvais temps. En effet, on ne voyait pas à plus de deux mètres, les fonds marins étaient troubles du fait de la houle et manquaient de luminosité à cause des nuages.

DSC_5187 (Copier)

Nous avons également mangé du succulent poisson, et pris plusieurs apéros sur la plage…

DSC_5277 (Copier)

IMG-20150703-WA0007

Enfin quoi de mieux que de fêter ses 32 ans à l’autre bout du monde sur cette jolie petite île, à trinquer les pieds dans l’eau avec des « buckets »  (petit seau d’alcool d’1L mélangés à du soda).

DSC_5120 (Copier)

IMG-20150703-WA0006 DSC_5122 (Copier) DSC_5171 (Copier) DSC_5124 (Copier) DSC_5179 (Copier)

Pour finir, nous avons passé nos 4 derniers jours dans le Nord-Ouest chez Uwe, un allemand installé depuis 9 ans sur l’île. Il a fait construire des logements (appartements, villas, bungalows…) à même la colline avec une vue exceptionnelle sur le Golfe de Thaïlande.

DSC_5265 (Copier)

DSC_5270 (Copier)

DSC_5262 (Copier)

Petite parenthèse, la magnifique vue se mérite… surtout à pieds… En effet, les 2 kilomètres aller et 2 kilomètres retour à parcourir n’étaient pas de tout repos avec de nombreux dénivelés et des petites portions à 35%. Outch !

C’est la tête reposée et le corps remusclé (marche à pieds tous les jours) que nous avons quitté l’île pour regagner Bangkok puis s’envoler vers Sydney.

Ca y est, notre périple en Asie s’achève après 2 mois et demi de pur plaisir ! Japon, Chine, Vietnam, Cambodge et Thaïlande, 5 superbes pays que nous avons traversés et aimés mais dont il nous reste encore beaucoup à découvrir !

Trois jours au Ganesha Park

C’est en fin d’après-midi que nous sommes arrivés au Ganesha Park, une « ferme » ou plutôt une « maison familiale » tenue pas François Collier et sa famille, aussi bien humaine qu’animale.

Loin des sites touristiques (comme ceux de Chiang Mai par exemple), ce cadre naturel, où co-habitent 6 éléphants, leurs « Mahouts » ainsi que la nombreuse famille de François, est un véritable havre de paix pour nos amis pachydermes. Les éléphants qui rejoignent le Ganesha Park sont pour la plupart victimes de maltraitance, François en devient propriétaire afin de leur offrir une seconde vie plus paisible. www.ganeshapark.com

En arrivant, nous avons été immédiatement charmés par le calme et la sérénité des lieux.

DSC_4770 (Copier) DSC_4783 (Copier)

Pendant qu’Aldo règne en maître des lieux et que les matous observent de loin, Wendy fait le « singe » …

DSC_4788 (Copier)

DSC_4784 (Copier)

DSC_4775 (Copier) DSC_4790 (Copier) DSC_4793 (Copier)

 

DSC_4824 (Copier)

Après le dîner préparé par un des enfants de la famille, nous sommes allés nous coucher dans notre logement de fortune (Bungalow en bambou avec un simple matelas posé sur le sol et une moustiquaire), impatients d’être au lendemain afin d’approcher de plus près ces 2 tonnes de cuir…

DSC_4781 (Copier)

 

DSC_4812 (Copier)

Une heure après nous être couchés, nous avons eu notre premier tête à tête avec un éléphant, et ce de manière inattendue !

En effet, une des « anciennes » éléphantes, attachée trop près de notre bungalow, a commencé à saccager les sanitaires, construits il y a peu de temps, en détériorant à coup de trompe les canalisations d’eau et le lavabo. Conséquences : l’eau jaillissait  de partout tels des geysers.

A peine endormis, nous n’avons pas tout de suite réalisé ce qu’il se passait. Ce n’est qu’après avoir aperçu l’ombre de l’éléphant à travers le bambou de notre bungalow (…imaginez la scène de JURASSIK PARK avec le Vélociraptor…), que nous sommes allés chercher, tremblants et inquiets quelqu’un de la famille, les consignes étant de n’approcher aucun éléphant sans la présence d’une personne connue par ce dernier.

Une fois la famille prévenue, l’arrivée d’eau coupée et l’éléphante remise à sa place, nous avons pu nous rendormir.

Lever 7h pour prendre le petit déjeuner avant d’attaquer la journée. Au programme, distribution de bananes aux plus anciennes (les mamies sans dents) afin de s’acclimater et d’ôter certaines craintes vis-à-vis de l’animal. Une première approche idéale !

Après ce goûter, nous sommes montés dans les hauteurs afin d’aller réveiller les 4 autres tranquillement installés dans une magnifique forêt de palmiers. Chaque mahout était déjà sur le dos de « son » éléphant. Nous avons ensuite dû choisir celui avec qui nous voulions passer la journée.

DSC_4841 (Copier) DSC_4842 (Copier)

Tongkham pour Geoffrey et Yani pour Nathalie… !!!

Pas très rassurés au départ, Kenji (le fils de François) ainsi que les deux Mahouts, Bô & Mister Jack, nous ont rapidement mis à l’aise, les éléphants étant des animaux doux et intelligents (parmi les plus intelligents). Autre chose de rassurant, c’est qu’à l’opposé des chevaux, ils ne sont ni imprévisibles ni peureux. Enfin contrairement aux idées reçues, ils ne sentent pas mauvais car leur peau semblable à du cuir, ne transpire pas.

C’est donc plus sereins et aidés, que nous sommes montés à cru sur leur dos (deux possibilités : soit passer par devant avec le pied sur la trompe, soit de côté en posant le pied sur sa jambe pliée…).

DSC_4846 (Copier) DSC_4926 (Copier) DSC_4929 (Copier)

A peine arrivés là-haut, nous avons commencé notre ballade sur leurs dos poussiéreux. Nous n’étions que tous les deux, une randonnée à dos d’éléphants en couple, rien que nous, nos éléphants et leurs mahouts… !!!

Après avoir traversés la forêt de palmiers, puis une magnifique prairie avec vue sur les montagnes birmanes, nous nous sommes dirigés vers le lac pour une baignade d’une heure.

DSC_4874 (Copier) DSC_4888 (Copier) DSC_4894 (Copier) DSC_4899 (Copier) DSC_4907 (Copier)

Le pied ! Une expérience inoubliable ! Un moment drôle, tendre et acrobatique. L’éléphant nous éjectait de son dos sur un simple ordre de son mahout.

CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA

Une fois le bain terminé, nous sommes rentrés à la ferme pour les nourrir avec un mélange de riz, de bananes, de manioc et de gros sel (pour les forcer à s’hydrater). Avant de descendre, Yani s’est aspergée d’eau et m’en a largement fait profiter… pour mon plus grand plaisir !

DSC_4945 (Copier) DSC_4937 (Copier) DSC_5012 (Copier)

Après le déjeuner, nous sommes repartis pour un deuxième bain ! Même sensation que le matin mais beaucoup plus détendus cette fois-ci.

Enfin retour dans la forêt, avec un petit pincement au cœur car il s’agissait de nos dernières minutes avec eux… Mais c’était sans compter sur l’arrivée de nouveaux arrivants et notre goût inachevé de cette parenthèse, que nous avons décidé de prolonger d’une journée supplémentaire cette aventure au GANESHA PARK.

Nous avons donc dîné et passé la journée du lendemain avec nos 3 compagnons : Laetitia (dite Poussin), Serge (dit Nounours) ainsi que Karen <3 (dite belette)…

DSC_4974 (Copier)

Un gros coup de cœur pour ces 3 « personnages » !

Ces deux journées ont été fantastiques, incroyables, pleines d’émotions et d’émerveillement… !!! Un souvenir inoubliable !

DSC_5002 (Copier) DSC_5022 (Copier) DSC_4922 (Copier)

Au final, l’image encrée dans nos mémoires et dans nos rêves, les jours suivants, restera cet œil … ce regard… qui en dit long sur la connexion entre l’animal et l’humain.

DSC_4977 (Copier)

C’est avec ses images plein la tête, que nous partons nous « reposer » sous les cocotiers des îles du Sud.

Kanchanaburi & ses alentours

Kanchanaburi est une ville de l’Ouest de la Thaïlande, située à 129 km de Bangkok, au confluent de la rivière Kwaï Noi avec la rivière Kwaï Yai où fut construit en 1942, le célèbre Pont sur la Rivière KwaÏ, par des prisonniers de guerre sous le commandement des troupes japonaises.

Nous avons logé dans la « Blue Star » Guest House, à 2 km du Pont de la Rivière Kwaï. L’endroit était très confortable, en pleine nature, avec ses bungalows en bois et ses nombreux animaux.

DSC_4734 (Copier) DSC_4736 (Copier)

Nous avons consacré notre journée dans le Parc National d’Erawan pour y admirer ses 7 cascades.  Pour nous y rendre, 1h45 de bus… et quel bus ! Tout le « Kitch » de la Thaïlande réuni.

DSC_4616 (Copier) DSC_4617 (Copier)

C’est à travers une végétation tropicale et luxuriante peuplée de singes et d’insectes, que nous avons parcouru pendant près d’1h30 le chemin balisé qui longe les chutes d’eau.

DSC_4731 (Copier)

DSC_4620 (Copier) DSC_4623 (Copier) DSC_4625 (Copier) DSC_4626 (Copier) DSC_4631 (Copier)DSC_4643 (Copier) DSC_4650 (Copier) DSC_4662 (Copier) DSC_4664 (Copier)

 

DSC_4728 (Copier) DSC_4729 (Copier)

La septième cascade a donné le nom aux chutes d’eau. Son aspect rappel ERAWAN, qui est un gigantesque éléphant blanc à 3 têtes dans la mythologie Hindoue.

DSC_4678 (Copier) DSC_4730 (Copier) DSC_4704 (Copier) DSC_4671 (Copier) DSC_4681 (Copier) DSC_4693 (Copier)

Etant donné les températures très élevées depuis 2 mois en Asie, ainsi que les douches et piscines non rafraîchissantes, notre corps arrivait tout doucement à saturation, l’eau fraîche des chutes était donc la bienvenue.

DSC_4707 (Copier) DSC_4703 (Copier) DSC_4723 (Copier)

Nous avons ensuite passé notre soirée aux abords du Pont de la Rivière Kwaï (une petite pensée pour Papidou).

DSC_4762 (Copier) DSC_4752 (Copier) DSC_4753 (Copier) DSC_4758 (Copier) DSC_4769 (Copier)

Pour l’Histoire, durant la Seconde Guerre Mondiale, une voie ferrée de 415 km à travers la Thaïlande avait été construite par l’Empire du Japon afin de rallier la Birmanie Britannique et ainsi soutenir ses troupes dans la conquête du Raj Britannique.

Pendant la construction du Pont, de nombreux asiatiques et prisonniers de guerre trouvèrent la mort (environ 16 000 personnes) du fait des mauvais traitements, des maladies tropicales ainsi que des bombardements américains et britanniques. C’est pour cette raison que la ligne est appelée : « Voie ferrée de la Mort ».

Après la Seconde Guerre Mondiale et au titre de dommages de guerre, les japonais restaurèrent les deux travées centrales, détruites par des bombardements en Juin 1945.

Après cette belle et riche journée ainsi qu’une bonne nuit de sommeil, nous sommes partis en mini-van (à nouveau !) direction Thong Pha Phum pour rejoindre la Ferme à éléphants de François Collier et ses Mahouts…

Les Temples d’AYUTTHAYA

Arrivés dans la Ville d’Ayutthaya vers 7h du matin, après une nuit chaotique dans le train de nuit.

Nous avions réservé deux couchettes dans un wagon avec ventilateurs car plus de place dans le wagon avec air conditionné. L’air brassé était chaud, il faisait plus de 35 degrés. Nous avons décidé de jouer un peu au rami, histoire de faire passer le temps, tout en laissant les fenêtres ouvertes pour faire des courants d’air.

DSC_4557 (Copier)

CAMERA

CAMERA

Une fois allongés, nous n’arrivions pas à trouver le sommeil, entre la chaleur, une quantité d’insectes bondissant sur nous à chaque arrêt du train… Bref un calvaire !

Une fois descendus du train, nous avons rejoint une Guest House afin d’y petit-déjeuner et d’y louer deux vélos pour la journée.

Autant le réveil fut difficile, autant la matinée fut une réelle jolie découverte du parc historique d’Ayutthaya. On circulait à vélo sur des chemins plus ou moins aménagés, et passait de temple en temple.

On a commencé par le plus célèbre : Wat Pra Mahathat avec sa tête de Bouddha enchevêtrée entre les racines d’un arbre. La légende raconte que lorsque les Birmans ont décapité tous les Bouddhas, une des têtes aurait roulé jusqu’aux racines d’un arbre qui l’aurait accueilli dans ses racines. La tête de Bouddha est sacrée, elle est vénérée par les Bouddhistes et des moines veillent toujours à ce que l’on respecte les consignes lorsque l’on désire se prendre en photo à côté de la tête. En effet il ne faut pas être plus haut que la tête de Bouddha, il vaut mieux être assis sur nos genoux en signe de respect.

DSC_4565 (Copier) DSC_4566 (Copier) DSC_4562 (Copier) DSC_4560 (Copier) DSC_4570 (Copier)

Puis le Wat Yai Chai Mongkhon avec son gigantesque Bouddha couché.


DSC_4580 (Copier)

Vers midi et sous un soleil de plomb, nous avons clôturé notre ballade par le Wat Na Phra Men, le plus joli et grandiose de tous selon nous.

DSC_4585 (Copier) DSC_4588 (Copier) DSC_4596 (Copier)

CAMERA

Après cette petite cavale à travers les temples d’Ayutthaya, nous avons repris le mini-van direction Bangkok pendant 2 jours avant de nous rendre à Kanchanaburi.

Cette petite halte à Bangkok nous a permis d’aller voir la finale de la Ligue des Champions dans un bar à 2h du matin puis le lendemain de nous rendre au MBK, un immense centre commercial spécialisé dans l’électronique, le high-tech afin d’y racheter une boîte Waterproof pour notre caméra Go Pro.

Première « grosse » frayeur du voyage, en sortant du centre commercial, Geoffrey s’aperçoit que ses cartes bleues ont disparu de sa poche. Après 20 minutes d’angoisse et de stress en pensant s’être fait volé, nous avons tenté de reconstituer notre itinéraire. Nous nous sommes redirigés vers le restaurant où nous avions mangé le midi et là gros soulagement, la caissière nous ayant reconnus, nous a tendus la pochette contenant nos deux CB que Geoffrey avait laissé sur le comptoir au moment de l’addition OUFFFF !!!

Bien contents de quitter Bangkok et notre chambre sans fenêtre et humide du côté de Kao San Road, nous avons pris un mini-van pour nous rendre à Kanchanaburi.

Chiang Mai, le Nord de la Thaïlande

Arrivés à la gare de Chiang Mai à 8h, après avoir passés la nuit dans un train tout confort…

DSC_4323 (Copier) DSC_4326 (Copier)

Dès nos premiers pas à Chiang Mai, nous nous sommes vite rendus compte de l’aspect touristique de la deuxième plus grande ville de Thaïlande. En effet, les rues étaient pleines d’agences et de tour-operators proposant des treks d’une, de deux ou de trois journées.

Les soit-disant « Eco-Trek » proposaient tous une ballade de 30 minutes à 1h à dos d’éléphants ainsi que du Rafting sur un radeau en bambou pour terminer par la visite du « Tiger Temple » (où les tigres sont shootés et nourris toute la journée au biberon pour l’attraction des touristes).  Cela nous paraissait inconcevable !

Nous avons donc choisi de ne pas en faire, ayant déjà réservé 2 jours dans une ferme à éléphants à Kanchanaburi réputée pour son caractère naturel.

Au final, nous avons consacré notre première journée à visiter la ville, temples après temples… Wat Chediluang, Wat Phra Sin, Wat chiang Yeun etc… Ces temples étant tous gratuits…

DSC_4348 (Copier) DSC_4343 (Copier) DSC_4342 (Copier) DSC_4349 (Copier) DSC_4353 (Copier) DSC_4373 (Copier) DSC_4393 (Copier) DSC_4394 (Copier) DSC_4366 (Copier)

Le deuxième jour, nous sommes partis à 80 km au sud ouest de la ville visiter Doi Ithanon. Nous n’avons pas eu d’autre choix que de faire cette visite en groupe organisé de 10 personnes avec guide et mini-van.
En effet la seule autre option était de louer une voiture ou un scooter, mais ne connaissant pas assez bien les routes, nous avons opté pour la visite touristique.. Nous avons fortement regretté notre choix 😞…
En effet nous avons au final passé la journée dans le mini-van… A chaque stop, notre déception grandissait… Premier arrêt de 10 mn, une cascade …

DSC_4402 (Copier)

… puis un deuxième arrêt de 10 mn pour voir une autre cascade…

DSC_4413 (Copier)

… puis un troisième stop  de 25 mn pour « rencontrer » des villageoises de tribu « Karen ». Une grosse blague, un attrape-touriste, pas du tout authentique. Juste un business pour acheter du café ou des écharpes…

Idem pour le marché qui a suivi…  La seule touche amusante ayant été cette mante religieuse posant devant l’objectif pendant le déjeuner 😉

DSC_4424 (Copier)

Après le déjeuner, nous pensions « escalader » le fameux Doi Ithanon à pieds, sommet le plus haut de la Thaïlande, mais non c’est une fois de plus le mini-van qui nous a déposé à 2565 m d’altitude, histoire de prendre la photo 😫…

DSC_4425 (Copier) DSC_4428 (Copier) DSC_4431 (Copier) Enfin, la vue tant attendue des deux pagodes dédiées au roi et à la reine a été décevante, de par son timing d’une part (la visite n’aura duré que 40 mn) et d’autre part on imaginait un lieu plus grandiose et étendu, pour y faire une petite randonnée…

DSC_4432 (Copier) DSC_4434 (Copier) DSC_4439 (Copier)

C’est donc déçus et désabusés que nous sommes rentrés sur Chiang Mai vers 17h.

Pour notre troisième journée à Chiang Mai, nous avons opté pour un cours de cuisine dans une ferme située à 20 km, (la THAI FARM Cooking school). Cette ferme a la particularité de cultiver des plantes, herbes, fruits et légumes Bio.

Alors contrairement à la veille, nous n’avons absolument pas été déçus par cette aventure… Bien au contraire, nous avons d’abord été cherché à la guest house par notre guide-cuisinière pour la journée. Pétillante, amusante et pleine d’énergie, elle nous a emmenés dans le grand marché couvert de Chiang Mai pour y découvrir quelques bases de la « Thaï Food »… Différence entre les pâtes de Curry, entre les différentes sortes de riz (Sticky rice, Jasmine White Rice, Black Rice…), entre l’eau et le lait de coco, ainsi que les différentes sauces soja, au poisson, aux champignons…

DSC_4480 (Copier) DSC_4484 (Copier) DSC_4481 (Copier)

Arrivés à la ferme, nous avons découvert un magnifique endroit avec une jolie table dressée. Pilons, tabliers de cuisine, gazinières individuelles étaient à notre disposition… Des conditions parfaites pour réaliser de bons petits mets locaux…

DSC_4490 (Copier) DSC_4491 (Copier)

Nous avons ensuite passé 1h dans le jardin de la Ferme afin d’y étudier les différents arômes, plantes, herbes utilisés pour la préparation de nos plats.. 6 au total..!!!

DSC_4496 (Copier) DSC_4501 (Copier) DSC_4504 (Copier) DSC_4506 (Copier)

C’était parti pour 5h de cuisine, entrecoupée par la dégustation de nos plats.

DSC_4511 (Copier) DSC_4514 (Copier) DSC_4523 (Copier)

Pour Geo, Tom Kaa au poulet et au lait de coco, et poulet aux noix de cajou.

DSC_4527 (Copier)

Pour Nath, Sweet and sour chicken (poulet à la sauce aigre-douce), et Tom Yam aux crevettes :

DSC_4528 (Copier) DSC_4524 (Copier)

Puis préparation d’un Pad Thai Fried Noodles

DSC_4536 (Copier)

Et des Spring rolls

DSC_4540 (Copier) DSC_4541 (Copier) DSC_4545 (Copier)

Pour finir par un Mango sticky rice

DSC_4551 (Copier) DSC_4553 (Copier)

Pour notre dernier jour à Chiang Mai, nous en avons profité pour nous offrir un massage thaï de 2h30. Pieds, mains, tête, dos et posture à la thaïlandaise, tout y est passé… Et en bonus, une petite pédicure pour Nath.

photo 5 photo 2 photo 1 photo 4

Puis planification du reste de notre séjour en Thaïlande avant de reprendre le train de nuit pour Ayutthaya, qui s’avérera être un vrai calvaire…