Sur la route vers le Sud, direction Brisbane

En redescendant la côte, direction Brisbane, nous nous sommes d’abord arrêtés à Bundaberg pour la nuit.

Cette ville est connue d’une part pour sa Distillerie de Rhum et ses champs de canne à sucre, mais aussi pour sa plage où viennent pondre tous les ans les tortues, mais nous n’étions malheureusement pas dans la bonne période…

Nous avons profité de cette distillerie pour nous offrir une « gourdinette » de rhum… histoire de le goûter, de le comparer au rhum Bologne made in Gwada de Guigui et Katia, et surtout pour se réchauffer un peu !!

Au final, il s’est avéré pas si mauvais que ça, mais tout de même loin des grandes maisons antillaises !

DSC_6409 (Copier) DSC_6407 (Copier)

DSC_6446 (Copier)

Le lendemain matin, nous en avons profité pour aller voir le point de vue situé à 700 m de notre free camp où nous avions une belle vue sur la vallée.

DSC_6448 (Copier) DSC_6454 (Copier) DSC_6459 (Copier)

Après un Mac’Morning, direction la fameuse plage de Mon Repos où viennent pondre une large variété de tortues (comme la caouanne, verte, et à dos plat) qui vivent le long des côtes du Queensland, de Bundaberg au Sud jusqu’à Cape York tout au nord.

DSC_6412 (Copier)De Novembre à Janvier, les mamans viennent pondre leurs œufs sur les plages. De Janvier à Mars, les bébés sortent de leurs coquilles et rejoignent l’océan.

DSC_6416 (Copier)

 

DSC_6421 (Copier)

Pour info les tortues de mer ne pondent pas avant l’âge de 30-50 ans et la même femelle ne vient pas tous les ans. Et vous saviez qu’une tortue revient toujours pondre ses œufs à l’endroit où elle est née ? Quelle mémoire et sens de l’orientation !

DSC_6423 (Copier)

Lors de l’éclosion des œufs, les bébés tortues se retrouvent face à de nombreux prédateurs qui les attendent. C’est triste mais en moyenne seul 1 sur 1000 atteindra l’âge adulte.

Afin de se déculpabiliser de notre orgie matinale, nous avons improvisé un très long jogging d’environ 8 min… suivi d’étirements (cours de Pilate pour geoffrey) sur la plage.

DSC_6398 (Copier) DSC_6390 (Copier) DSC_6393 (Copier) DSC_6400 (Copier) DSC_6402 (Copier)

Après cet éprouvant exploit sportif, nous avons passé l’après-midi à coudre nos drapeaux des différents pays de notre périple, achetés au Vietnam, sur nos sacs à dos. Une jolie après-midi ensoleillée face à la mer, comme deux petits vieux retraités faisant leurs points devant les sagas d’M6.

DSC_6429 (Copier)

S’en est suivi un dernier barbecue, malheureusement moins bon que d’habitude avant de reprendre la route pour rejoindre la périphérie de Brisbane.

DSC_6432 (Copier)

Le lendemain nous avons choisi de visiter le « Lone Pine Koala Sanctuary » situé à l’ouest de Brisbane.

Ce sanctuaire regroupe une quantité impressionnante de Koalas mais aussi d’inombrables Kangourous, oiseaux, ainsi que des Diables de Tasmanie, des Wombats, des Dingos, des Chauve-souris et toutes sortes de reptiles…

DSC_6480 (Copier) DSC_6460 (Copier) DSC_6462 (Copier) DSC_6471 (Copier) DSC_6468 (Copier) DSC_6558 (Copier) DSC_6463 (Copier) DSC_6560 (Copier) DSC_6606 (Copier) DSC_6577 (Copier)

Nous étions comme deux enfants à observer toutes ces petites bêbêtes mais le grand moment de la journée fut les 5 minutes de bonheur à porter un Koala dans les bras…

DSC_6505 (Copier) DSC_6536 (Copier) DSC_6516 (Copier) DSC_6545 (Copier)

Pour notre dernière nuit en mode ‘Roots’, nous avons tenté de garer notre camper-van dans une ruelle située à proximité de notre agence de location. C’était sans compter sur les 4 voitures de Police effectuant leur garde,  qui ne se sont certes pas arrêtées pour nous demander de partir, mais qui nous ont largement dissuadés de changer de lieu pour la nuit. Courageux mais pas téméraires… l’amende à 200 $AUD très peu pour nous !!

Direction le Caravan park le plus proche pour une dernière nuit.

Enfin, notre dernière journée a été consacrée à la visite de la ville de Brisbane. Avant cela, nous avons dès le matin rapporté notre maison roulante, petit moment d’émotion au moment de rendre les clefs. Snif !

Après avoir déposé nos sacs à l’auberge, nous sommes partis à la découverte de Brisbane, sa City, ses ponts et ses passerelles piétonnières (Victoria Bridge, Goodwill Bridge, William Jolly Bridge).

DSC_6614 (Copier) DSC_6616 (Copier) DSC_6654 (Copier) DSC_6655 (Copier)

Ainsi que South Bank Parkland, cette rive sud de la Brisbane River face à la City a été aménagée avec une promenade façon Deauville, une plage artificielle de sable blanc bordée de palmiers, avec un maître-nageur, tout cela à deux pas des gratte-ciel.

DSC_6629 (Copier) DSC_6633 (Copier) DSC_6635 (Copier) DSC_6627 (Copier) DSC_6638 (Copier) DSC_6645 (Copier) DSC_6657 (Copier)

Le lendemain direction l’aéroport pour s’envoler vers de nouvelles aventures sur un nouveau continent, l’Amérique du Sud..!!! Plus précisément le Chili ! Arriba riba … en faisant escale à Auckland en Nouvelle-Zélande.

La Grande Barrière de Corail sur Lady Musgrave Island

Rendez-vous 7h du matin au Port de Seventeen-Seventy. Le ciel était nuageux et nous craignions le mauvais temps durant cette journée tant attendue. A peine montés à bord, nous avons aperçu plusieurs sacs à vomi qui étaient à notre disposition. Nous avons immédiatement compris que le trajet allait être folklorique !

En effet, pendant près de 2h, la mer était très agitée et houleuse et l’équipage s’est chargé de récolter les sachets des personnes malades à bord. Un véritable carnage pour 80 % des passagers..!!!

Nous n’avons par chance pas été malade, mais étions tout de même contents d’arriver après ces 2 heures de « secouage de tripes »…

Dès la sortie du bateau, nous avons réalisé que nous étions dans un des plus beaux sites de la planète…

DSC_6367 (Copier) DSC_6370 (Copier) DSC_6372 (Copier)

Nous avons tout d’abord effectué un tour de l’île de Lady Musgrave en bateau à fond de verre en découvrant ainsi la faune et la flore  marine exceptionnelle.

DSC_6366 (Copier) DSC_6359 (Copier)

 

DSC_6353 (Copier)

Océan bleu turquoise, jardins de coraux multicolores, poissons tropicaux…

Ensuite, nous avons fait une petite halte sur cette île déserte, pour une courte ballade à travers la forêt tropicale, les cocotiers et le sable blanc….

DSC_6337 (Copier) DSC_6341 (Copier) DSC_6345 (Copier) DSC_6339 (Copier)

Après le repas, nous n’avions qu’une hâte, plonger dans ce lagon d’eau fraîche afin d’y admirer en snorkling les trésors de la Grande Barrière.

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

Après une heure de découverte de ces magnifiques eaux turquoises, nous sommes tombés nez à nez avec deux tortues de mer posées tranquillement au fond du lagon.

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

CAMERA

Ce fut un des plus beaux moments de notre périple, Nathalie en pleurait presque !!! Beaucoup d’émotion !!!

Puis d’autres tortues se sont joint à elles, sept au total…  40 minutes de bonheur à nager côte à côte.

Jugez par vous-même… qui peut ne pas craquer en vivant cela ??!!

Enfin, nous sommes retournés sur le bateau et avons repris la mer pour un retour bien plus tranquille qu’à l’aller. Pour la petite histoire, Business is Business, la compagnie organisatrice vendait à bord (pour 6 $ AUD) des comprimés contre le mal de mer. Autant vous dire que leur stock a rapidement été épuisé, la quasi-totalité des passagers en ayant achetés.

CAMERA

Une fois accostés au Port de 1770, nous sommes remontés dans notre camper-van et avons repris la route pour le Sud.

On the Road again… dans l’Etat du QUEENSLAND

Nous commençons notre périple dans le Queensland par la Gold Coast, immense station balnéaire qui s’étire le long de 40 km de plages. C’est un peu le Miami Beach du Pacifique. La ville de Coolangatta est connue pour son spot, très apprécié par l’Americain Kelly Slater, 9 fois champion de monde de surf…

DSC_5920 (Copier)

 

DSC_5916 (Copier)

A quelques km se trouve la Plage la plus connue de la Gold Coast, celle de Surfers Paradise.

C’est sur cette esplanade que nous avons préparé notre premier BBQ en plein air!

Côtelettes d’agneau, steak de bœuf accompagnés d’une crème de maïs et d’une salade. Le tout face à la mer ..!!!! Super moment…💗

DSC_5924 (Copier) DSC_5925 (Copier) DSC_5930 (Copier)

Nous avons ensuite fait un peu de freezbee sur la plage, pas possible de goûter l’océan, les températures étant encore un peu fraîches…

DSC_5939 (Copier) DSC_5935 (Copier)

Puis nous avons enchaîné, chaque jour une nouvelle ville, une nouvelle plage et un nouveau site de camping le soir pour y dormir. Nous ne nous sommes pas arrêtés à Brisbane, ayant prévu de visiter cette capitale avant de reprendre notre avion à la fin de notre séjour en Australie…

Nous avons, durant ces deux semaines, parcouru 1010 km entre Sydney et Brisbane  puis 558 km entre Brisbane et la ville de 1770, dernière escale située la plus au Nord.

328Km jusqu’à Hervey Bay puis 230 km jusqu’à 1770

On a vraiment adoré la Sunshine Coast. Les températures ont commencé à grimper, atteignant les 22-25 degrés durant la journée mais restant à 10-12 degrés la nuit.

D’abord Noosa… Située à 139 km au nord de Brisbane. Petite station balnéaire huppée avec sa magnifique plage.

DSC_5940 (Copier) DSC_5949 (Copier) DSC_5954 (Copier) DSC_5971 (Copier) DSC_5977 (Copier)

Puis Tin Can Bay, à 120 km de Noosa. Pour accéder à ce petit port de pêche, nous avons emprunté une jolie portion de route passant à travers des plantations de pin.

DSC_6129 (Copier)

Nous avons pu dès notre arrivée dans le port de Tin Can Bay donner le petit déjeuner à 3 dauphins. Adorable !!! Petit bémol, en payant 10$ AUD par personne et en faisant la queue de quelques dizaines de mètres 😕 pour au final lui donner un seul petit poisson…

DSC_5983 (Copier) DSC_5991 (Copier) DSC_5993 (Copier) DSC_6036 (Copier) DSC_6058 (Copier) DSC_6074 (Copier) DSC_6078 (Copier) DSC_6082 (Copier) DSC_6087 (Copier) DSC_6097 (Copier)

Cela reste cependant un très joli moment, annonçant la couleur pour cette journée.

En effet l’après-midi passée à Rainbow Beach nous a enchantée. Soleil, chaleur (la vraie première journée où l’on a pu se mettre en maillot de bain et goûter l’océan pacifique), magnifique plage de sable blanc et deuxième BBQ à l’extérieur, toujours face à la mer… Cette fois ci poulet marinés aux thym, origan et basilic… Accompagné d’un écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive… Un délice..!!!

DSC_6152 (Copier) DSC_6158 (Copier) DSC_6163 (Copier)

Tous les soirs nous reprenions la route et nous nous arrêtions à mi-chemin vers la destination du lendemain.

Un soir nous avons même eu la chance de voir un Possum et de lui donner une banane, ils en raffolent ! Il était trop mignon avec son nez de cochon et ses oreilles de lapin.

DSC_6181 (Copier) DSC_6184 (Copier)

Ensuite 150 km plus loin, nous avons fait un stop à Hervey Bay.

DSC_6185 (Copier) DSC_6193 (Copier) DSC_6195 (Copier) DSC_6197 (Copier) DSC_6200 (Copier) DSC_6203 (Copier) DSC_6210 (Copier) DSC_6213 (Copier) DSC_6215 (Copier)

Après un « moment Nutella », nous nous sommes renseignés sur la faisabilité d’une croisière d’une journée pour aller voir la fameuse Grande Barrière de Corail.

DSC_6168 (Copier)

En effet la barrière s’étend le long de la côte du Queensland, 2 000 km de pure beauté naturelle. On dit que le récif corallien et ses lagons forment l’un des plus fabuleux spectacles naturels de la terre, il est d’ailleurs inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Notre choix se portait sur Lady Elliott Island, ayant lu une quantité de magnifiques choses sur ce site, et notamment la présence de tortues, raies Manta et requin… Une agence nous a expliqué que l’unique accès se faisait par avion et qu’il fallait passer la nuit sur l’île, le tout pour la modique somme de 345$ + 170$ soit 515 dollars australiens par personne… Alors euhhhh… Pas possible…!!!

Nous avons donc rejoint le lendemain les villes d’Agnès Water et Town of 1770, situés à 230 km plus au nord.

Ces dernières proposent des croisières d’une journée à 190$ AUS sur Lady Mustgrave Island, l’idée étant de faire du snorkling (palme-masque-tuba) dans le lagon entre la côte et la grande barrière et non de la plongée sous-marine.

A 10h, arrivés sur Captain Cook Drive dans la ville de 1770.

La jeune femme de l’accueil nous explique le fonctionnement de la journée et nous demande de choisir notre date. Le lendemain, le temps ne paraissait pas du tout clément selon les prévisions pour faire une sortie en mer, trop de vent et quelques averses, le surlendemain en revanche la météo annonçait un meilleur temps. On a donc booké cette journée puis passé 2 jours dans ces 2 villes situées à 5 km l’une de l’autre.

La ville de Seventeen Seventy doit son nom à la visite du célèbre capitaine Cook en mai 1770. Jolie plage déserte avec une mer calme car située face à un bras d’océan.

En revanche, la plage en croissant de lune d’Agnès Water est bien plus agitée, et y est fréquentée par les surfeurs. Après un bon petit déjeuner, nous en avons profité pour louer deux Longboard et une Wetsuite (combinaison) pour aller se perfectionner en surf!

DSC_6234 (Copier)

DSC_6319 (Copier)

DSC_6275 (Copier)

Après quelques gamelles et autres tentatives échouées, Geoffrey a réussi à se mettre debout sur la planche… Pour Nathalie, ce fut un peu plus dur….

DSC_6241 (Copier) DSC_6261 (Copier) DSC_6293 (Copier) DSC_6300 (Copier) DSC_6327 (Copier)

CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA

Après cette après midi sport, nous avons rejoint notre petite maison roulante afin de nous reposer pour être en pleine forme le lendemain pour aller voir la Grande Barrière de Corail…

On the Road… dans l’Etat du NEW SOUTH WALES

Premier stop : Morisset Park où se trouve un ancien hôpital psychiatrique déserté mais surtout un parc où vivent une cinquantaine de kangourous…

DSC_5722 (Copier)

DSC_5661 (Copier) DSC_5669 (Copier) DSC_5691 (Copier) DSC_5694 (Copier) DSC_5700 (Copier)

Premier échange avec eux, génial ! Ce sont des animaux très doux, leur tête est un mix entre le lapin (avec leurs grandes oreilles) et la biche (avec leur museau tout fin).

DSC_5704 (Copier) DSC_5706 (Copier) DSC_5712 (Copier)

Certains un peu craintifs quand même et d’autre absolument pas farouche. Un d’entre eux est d’ailleurs venu nous voir à peine garés et descendus du van.

IMG_3383 (Copier)

Ensuite et sous les conseils de la responsable du caravan park, nous sommes allés voir la « Blackbutt Reserve » située à Newcastle à 100 Km au Nord de Sydney.

Découverte de la réserve… Chemin facile d’accès, nous avons pu observer derrière des vitres, serpents, Wombat en train de dormir, autruches, et surtout plusieurs koalas! Des vrai peluches, ils étaient tellement craquants..!!!

DSC_5724 (Copier) DSC_5743 (Copier) DSC_5745 (Copier) DSC_5753 (Copier)

Un tas d’animaux étaient en liberté, perroquets (cacaotes) venant se poser sur les épaules des gens.

Puis direction Port Macquarie, station balnéaire située à 380 km au nord de Sydney. Sa baie est une galerie en plein air. Des rochers chargés de graffitis, dessins et messages de voyageurs.

DSC_5763 (Copier) DSC_5765 (Copier) DSC_5819 (Copier) DSC_5824 (Copier) DSC_5826 (Copier)

Nous avons eu la chance d’observer des dauphins à l’embouchure de sa jetée… Nos premiers dauphins, magique!

DSC_5790 (Copier) DSC_5807 (Copier)

Quatrième stop, la ville de Coffs Harbour, située à 550 km au Nord de Sydney.

Cette station est à mi-chemin entre Sydney et Brisbane. On y trouve des plages superbes, telles que Moonee Beach, Emerald Beach, Sandy Beach…

DSC_5839 (Copier) DSC_5841 (Copier)

et Woolgoolga Beach

DSC_5856 (Copier) DSC_5876 (Copier) DSC_5865 (Copier) DSC_5861 (Copier) DSC_5859 (Copier)

Enfin nous terminons notre séjour dans le New South Wales avec Byron Bay. Capitale du surf australien, idéal pour s’initier car les vagues sont régulières et peuvent être partagées avec les dauphins.

Les températures étant trop fraîches nous n’avons pas surfé mais avons observé en revanche pendant près de 2h les surfeurs locaux et confirmés apprécier et enchaîner vagues après vagues…

DSC_5880 (Copier) DSC_5896 (Copier) DSC_5894 (Copier) DSC_5891 (Copier)

Un très joli tableau, cette plage en croissant de sable blanc encadré par des collines couvertes de jungle et un splendide coucher de soleil !!

DSC_5905 (Copier) DSC_5892 (Copier)

De la plage, nous avons pu observer au large des baleines à bosses faire leurs acrobaties.

En quelques mots et après une semaine sur l’île des kangourous voici ce que l’on a pu remarquer :

L’Australie est une immense île, une terre protégée, une nature préservée avec des paysages à très grande échelle et très peu peuplée (comparé à l’Asie!).

Les Australiens respectent leur île et tentent de protéger et conserver au mieux ce patrimoine.

Nous avons été un peu déboussolé au départ, car passer de l’Asie où il n’y a aucune règle à l’Australie où tout est surveillé, ça fait un choc, surtout en commençant par l’état du New South Wales, bien plus strict que le Queensland!

Nous avons également remarqué que le sport est plus qu’un loisir, c’est une obsession nationale.  Nous avons très régulièrement croisé des personnes âgées courir en bord de mer ou encore des cinquantenaires faire du skate-board, surfer ou encore faire leur musculation dans un parc.

DSC_5339 (Copier) DSC_5350 (Copier) DSC_5341 (Copier)

La vie en camper-van

Dès le lendemain, nous avons récupéré notre petite maison roulante, celle qui nous a permis de découvrir ce pays, cette île, pendant 15 jours…

DSC_6435 (Copier)

On s’y est bien senti malgré le peu d’espace, c’est devenu notre cocon. Toutes nos affaires étaient à portée de main, et non plus en boule au fond de nos sacs à dos, et tous les soirs nous dormions dans le même lit, un luxe que nous n’avions plus eu depuis longtemps..!

Nous avons choisi de louer un camper-van Toyota équipé d’un coin cuisine, avec 2 feux gaz, un petit frigo, un micro-ondes, et des placards aménagés, petits certes mais bien conçus. Le coin salle à manger quant à lui, se transformait le soir en coin nuit, en modulant les banquettes, devenant ainsi notre lit.

DSC_6149 (Copier) DSC_6144 (Copier) DSC_6150 (Copier) DSC_6380 (Copier)

Pour ce qui a été de trouver des emplacements la nuit tombée, ça n’a pas été immédiatement une évidence. Premièrement étant en hiver, la nuit tombe dès 16h30 donc la journée est très limitée. Lever tôt et coucher tôt.

Deuxièmement, nous ne savions pas si l’aire de repos choisie admettait les camper-van toute la nuit ou bien si un ranger allait nous réveiller pour nous demander de partir, ou bien carrément nous coller une amende…

On a téléchargé l’application pour téléphone « WIKICAMPS » nous permettant de trouver facilement tous les emplacements de campings payants disponibles dans un lieu donné. Elle signalait également les aires gratuites, les points d’intérêt et les belles vues…

IMG_3378 (Copier)

Il faut savoir qu’en Australie, il existe 3 principaux types d’emplacements pour le camping :

Campings privés : Ils sont évidemment plus chers car très bien équipés. Sanitaires propres, possibilité de faire une lessive et bien entendu barbecues en libre service (la base..!), piscine, une salle de TV, un robinet à eau, utile pour remplir le réservoir du camion. Mais plus le camping est équipé, plus il est cher.
Nous pouvions aussi choisir de prendre un « powered site » ou un « unpowered site », c’est-à-dire des emplacements avec ou sans branchement électrique.
Pour info, pour recharger nos appareils électriques, tels que l’ordinateur et nos 2 téléphones portables, nous avions acheté un « invertor », c’est-à-dire un appareil transformant le courant 12V en 220V en le branchant à l’allume cigare. La batterie alimentant le frigo, les éclairages et la pompe à eau se recharge également soit en roulant, soit via un branchement au camping.
Nous en avons testé quatre, entre 12 et 35 dollars AUD la nuit, cela représente un coup !

IMG_3375 (Copier)

Les campings dans les parcs nationaux. Moins chers et moins équipés, mais en pleine nature. En général il y a des toilettes sèches, des tables et des barbecues.
Selon les états, il faut payer l’entrée du parc + le camping mais nous n’avons pas eu l’occasion d’en tester un.

DSC_6140 (Copier) DSC_6139 (Copier)

Les aires de repos ou aires gratuites. Il ne s’agit pas à proprement parler de camping, mais de site où le bivouac est toléré. Toléré, ça veut dire aussi qu’il ne faut pas abuser, ni squatter des jours et des jours. La durée est d’ailleurs souvent limitée, 24, 48 ou 72h. Un Ranger peut passer relever les plaques. Il faut éviter aussi de sortir les tables, de mettre la musique très fort jusque tard dans la nuit. Certaines villes comme Byron Bay ont interdit carrément ce type d’emplacement.

DSC_5852 (Copier)

DSC_6143 (Copier)

En tout dernier recours, il y a les « Rest Area », sur le bord de l’autoroute qu’on a pu tester.

DSC_5915 (Copier)

Le camping dit « sauvage » ou sur des aires clairement interdites est une infraction, pénalisée d’une amende de 550$, plutôt chère..!!!
L’avantage du van est que l’on peut cuisiner, plus obligé de sortir dans une cantine du coin comme en Asie…

Premiers achats : pâtes, pommes de terre, riz, différentes sauce tomates, pesto,mais aussi salades, sandwichs, et… viande !
La vie australienne est chère, surtout l’alcool (exemple 17$ AUD,soit 12€ pour 6 bières Carlsberg de 33 cl) que l’on ne trouve que dans des boutiques spécialisées et non en supermarchés.

Nous avons un peu galéré avec nos 4 sacs, à trouver le loueur de notre « camper-van » situé dans une zone industrielle à l’autre bout de la ville.
Enfin arrivés, et après une heure d’administration (vérification du permis international, des assurances, etc…) nous avons récupéré notre « maison »…

La nuit tombant dès 16h30, nous avons décidé de ne pas prendre de risque en conduisant de nuit et du coup de dormir dans un « Caravanpark » à Sydney même.
Cette première nuit aura été d’une part très chère 40$ AUD la nuit et d’autre part très fraîche… Chaussettes & pulls obligatoire… ! C’est du coup en peu « congelés » que nous avons pris notre petit déjeuner dans le van puis avons pris la route.

DSC_6137 (Copier)

Geoffrey a très rapidement pris le véhicule en main… Je ne lui ai rappelé qu’une fois de rouler à gauche et non à droite, pas évident tout de suite mais il a géré !!
C’était parti pour le Nord..!!!

DSC_5979 (Copier)