Les rizières de Sapa


Sacrée expérience vécue dans le bus de nuit avec un mixte de nationalités différentes (australien, espagnol…), au total 6 heures de route et très peu d’heure de sommeil…

Arrivés à 5h30 du matin à la station routière de Sapa, nous avons été surpris de voir un papier mentionnant le nom de Gé atterrir dans ses mains. Notre guide « Susu » nous attendait à l’extérieur, juste devant le bus sous une pluie battante et surtout très rafraîchissante.

Après avoir déposé nos gros sacs puis pris une douche dans une auberge de transition, nous avons enfilé Cape de pluie, Gortex et autres sachets plastiques (n’est ce pas Lolotte…) afin de se protéger des pluies de la mousson.

DSC_2841 (Copier) DSC_2870 (Copier) DSC_2860 (Copier) DSC_2849 (Copier) DSC_2844 (Copier) DSC_2851 (Copier) DSC_2847 (Copier) DSC_2874 (Copier)
C’était parti pour 5 heures de marches dans les rizières, accompagnés de Gaël, un français originaire de Chamonix, que nous avons accueilli et greffé tout naturellement à notre groupe à la dernière minute. Nous étions également accompagnés de 5 insistantes « Hmong », courbées sous le poids de hottes chargés de produits artisanaux et tentant de nous vendre sur le trajet toutes sortes de bracelets et petits sacs brodés.

Petite histoire, les Hmongs sont des peuples d’Asie originaires des régions montagneuses du sud de la Chine ainsi qu’au nord du Vietnam et du Laos.

La première journée, nous avons arpenté les rebords des rizières à travers une nature luxuriante, passant de la boue le matin aux sentiers pierreux l’après-midi, rendus glissant par la pluie. En effet, vers midi la pluie avait laissé la place à un beau ciel bleu et à des températures tout a fait clémentes.

DSC_2881 (Copier) DSC_2885 (Copier) DSC_2895 (Copier) DSC_2896 (Copier) DSC_2899 (Copier) DSC_2900 (Copier) DSC_2904 (Copier) DSC_2909 (Copier) DSC_2913 (Copier) DSC_2914 (Copier) DSC_2917 (Copier) DSC_2908 (Copier)

Apres 14 km de trek, nous sommes arrivés tous les 6, au village de Ta Phin, où l’on a passé la nuit dans un « HOMESTAY » (chez l’habitant). Cette  famille appartenait à la minorité « Dao », une des 54 ethnies du Vietnam. Les femmes « Dao » ou « Dzaï » portent un fichu de couleur rouge alors que les Hmong sont vêtus de guêtres, d’une tunique et d’un bonnet noir.

DSC_2936 (Copier) DSC_2933 (Copier) DSC_2934 (Copier) DSC_2935 (Copier)

Le soir, nous avons partagé le dîner préparé par les femmes de la famille autour d’une grande tablée. Nous étions en effet accompagnés d’un couple d’allemand et d’anglais. Le repas était délicieux, le tout arrosé d’alcool de riz, leur fameuse « HAPPY Water » !
Les verres se sont succédés et la soirée s’est terminée en chanson, menée par notre guide Susu et son étonnante connaissance du répertoire de la chanson française et autres comédies musicales (Mike brant, Christophe, Cabrel, « les rois du monde » 😉 poke moumoune…).

DSC_2941 (Copier) DSC_2947 (Copier) DSC_2963 (Copier) DSC_2958 (Copier)
C’est repus et un peu joyeux que nous avons regagné notre chambre, bercés par la revue des cours de vietnamien des femmes de la famille ainsi que par les doux gémissements de Gaël, évacuant l’excès d’happy Water… 🙂

Le lendemain, le soleil étant de la partie, nous avons entamé notre deuxième journée de trek avec casquette et crème solaire, remplaçant ainsi les capes de pluies et les k-way.

DSC_2964 (Copier)

Cette journée a mal commencé pour Gé, car dès la première montée, ses 2 chaussures de marche se sont désintégrées. La semelle se décollant de plus en plus et au fur et à mesure des heures…

photo 1

Système D oblige, la Kiné du groupe, ayant par hasard un strap dans son sac, lui a confectionné une chaussure de fortune afin de lui maintenir la partie haute avec la semelle… Geoffrey en bon Mac Gyver a collecté le long du chemin lacets et rubans afin de compenser le relâchement du strapping.. La fine équipe..!

DSC_2967 (Copier) DSC_2972 (Copier)
Nous avons crapahuté pendant deux bonnes heures à travers un paysage magnifique afin de rejoindre notre lieu de ravitaillement pour la pause déjeuner, en haut d’une colline surplombant les rizières. La vue ne pouvait pas être plus agréable pour manger.

DSC_2969 (Copier) DSC_2970 (Copier) DSC_2974 (Copier) DSC_2980 (Copier) DSC_2981 (Copier)DSC_2888 (Copier)
La descente vers le village fut un peu plus douloureuse pour les genoux, mais la diversité des paysages, les chiots, les petits cochons et bébé hibou croisés sur la route nous faisaient vite oublier notre cadence et nos efforts.

photo 2

DSC_2890 (Copier)

DSC_2997 (Copier) DSC_3002 (Copier)

Paysages, rencontres et ambiance inoubliable…!!!

Après 18 km de marche, nous avons rejoint l’auberge de transition située à Sapa avant de reprendre le bus de nuit direction Hanoï.

DSC_3018 (Copier) DSC_3031 (Copier)

Arrivée 4h30 à Hanoi et départ dans la foulée pour Haiphong. Puis nous avons combiné bus, bateau et encore une fois le bus arrivés sur l’île de Cat Ba.

5 réflexions au sujet de « Les rizières de Sapa »

  1. Salut les voyageurs,
    vos reportages sont toujours aussi beaux et intéressants. Continuez à nous faire voyager de si belle manière !
    Bizzzzz

  2. Super les loulous. Continuez a nous faire rêver avec tous vos récits et photos 🙂

    PS: pour ma part je suis dans le train entre strasbourg et selestat en direction de colmar. J’hésite à faire un site internet aussi 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *