Sur le chemin des Incas : l’ascension du Machu Picchu

Et voilà, nous voici tous les deux sur la route des Incas. Premier trajet d’1h30, assez sportif, en mini-van jusqu’à la ville de Ollantaytambo. De là, nous avons pris notre fameux train à 240$… Le PERU RAIL…

DSC_8759 (Copier) DSC_8758 (Copier)

Pour atteindre le Machu Picchu, il n’y a pas de route, impossible donc de prendre un bus, il n’y a que 2 options possibles :

1/ le train jusqu’à Aguas Caliente, le petit village au pied du Machu Picchu.

2/ nos jambes, en faisant des treks, le plus connu étant  l’Inca-Trail qui consiste à marcher 4 jours et qui nécessite une réservation 6 mois à l’avance en étant près à payer près de 600 $. Il existe aussi le Trek  » Salkantay » de 5 jours, assez challenging mais avec de très beaux paysages parait-il !!!

Nous avions pas mal râlé sur le prix du trajet aller/retour en train reliant les villes d’Ollantaytambo à Aguas Calientes… Trouvant ce prix vraiment exagéré par rapport au niveau de vie du pays…

Au final, cela valait vraiment le détour… Quel train extraordinaire avec son toit vitré panoramique … !!!

DSC_8760 (Copier) DSC_8766 (Copier) DSC_8771 (Copier) DSC_8769 (Copier)

DSC_9021 (Copier)

On a été immédiatement plongé dans une atmosphère inca. Le train était superbe, le service parfait, la musique péruvienne retentissait dans tout le wagon et le paysage se transformait à chaque virage… Une montagne enneigée d’un côté et la Rivière Rio Urubamba de l’autre…

DSC_9023 (Copier)

IMG_4582 (Copier)

Une ambiance exceptionnelle régnait dans ce wagon.

Nous avons décidé de ne pas réserver à l’avance de chambre à Aguas Calientes. C’est donc à pied que nous avons fait le tour de cette petite ville de montagne afin d’y trouver une chambre… Très joli panorama…

DSC_8789 (Copier)

DSC_9004 (Copier) DSC_9006 (Copier)

DSC_8775 (Copier)

Au final, nous avons logé à l’IMPERIO DE LOS INKAS, un hôtel avec un très bon rapport qualité prix. Le gérant nous prévenant qu’une « lunch-box » pour le lendemain midi, était inclus dans le prix de la chambre. Parfait!!!

Après une petite balade dans la ville et un rapide dîner, nous sommes retourné à notre hôtel afin d’y passer une bonne nuit.

Ça y est, nous allions enfin voir le célèbre Machu Picchu !!!

Ce nom qui résonne avec une aura de mystère et d’aventure, première image qui envahit l’esprit lorsque l’on parle d’archéologie en Amérique du Sud, emblème du Pérou.

C’est donc assez excités que nous nous sommes réveillés à 4h du matin pour être sur place (à l’entrée du site) dès 4h30, pour une ouverture des portes à 5h. Dans le noir le plus complet avec une lampe frontale en guise d’éclairage.

Il est en effet recommandé d’arriver au Machu Picchu de bonne heure pour assister au lever du soleil sur le site premièrement et deuxièmement d’y éviter la horde de touristes.

Pour infos, en choisissant de voir le Machu à la journée, nous avions 2 possibilités, la première étant de monter les marches, la deuxième étant de prendre un bus direct qui nous emmène en haut pour 25$ par personne.

Nous avons opté pour la montée des 1716 marches… Dixit le guide du Routard.

DSC_8998 (Copier) DSC_8997 (Copier) DSC_8996 (Copier)

DSC_8800 (Copier)

DSC_8994 (Copier)

Une heure et demi d’escaliers non-stop. Les seuls petits arrêts se faisaient au moment où notre chemin entrecoupait la route croisant donc les bus plein à craquer de touristes…

Pour être honnête, cela n’a pas été de tout repos… Pour parler plus vulgairement on en a chié… Mais la vue en arrivant en haut valait bien toute cette sueur et ces efforts!

Nous avions lu comme quoi il fallait être sacrément « lucky » pour voir le lever du soleil au Machu Picchu, car selon beaucoup d’expériences, le Machu Picchu est très brumeux le matin, résultat : la seule vue est un beau rideau épais blanc.

Au final nous devions faire partie des personnes chanceuses car nous avons eu dès notre arrivée au sommet une vue fantastique sur le site !!!

DSC_8806 (Copier) DSC_8822 (Copier)

CAMERA

DSC_8824 (Copier) DSC_8828 (Copier)

DSC_8960 (Copier) DSC_8953 (Copier)

CAMERA

Après quelques photos prises et étant encore « chaud musculairement » nous avons décidé d’aller à la Puerta Del Sol, ou autrement dit, la Porte du Soleil. Nous partions pour une nouvelle ascension !!!

DSC_8971 (Copier) DSC_8993 (Copier)

La vue du site de tout là-haut nous a encore une fois bluffé…

DSC_8836 (Copier) DSC_8857 (Copier) DSC_8845 (Copier) DSC_8861 (Copier) DSC_8860 (Copier)

CAMERA

Nous nous sommes ensuite promenés dans le site et avons fait la rencontre de  quelques habitants locaux…

DSC_8949 (Copier) DSC_8951 (Copier) DSC_8967 (Copier)

CAMERA

Vers midi, nous sommes retournés à l’entrée du site afin de trouver un guide francophone…

Malheureusement, tous les guides parlant français étaient déjà pris, c’est donc en anglais que nous avons fait la visite du site. Ce fut extrêmement intéressant.

Tout d’abord, il faut savoir que ce site fait partie de tout un ensemble culturel et naturel connu sous le nom de « Sanctuaire historique de Machu Picchu ». Ce site renferme les vestiges d’une cité Inca dont l’architecture est considérée comme une œuvre d’art.

Le site contient 2 montagnes principales :

* la Huayna Picchu, c’est le symbole du « Machu Picchu », celui que l’on voit sur toutes les photos et cartes postales, qui signifie en Quechua « jeune montagne ».

DSC_8826 (Copier)

* la montana Machu Picchu, qui donne son nom à la cité Inca et qui signifie en Quechua « vieille montagne ».

DSC_8877 (Copier)

Situé à 2430m d’altitude, le Machu Picchu a été construit par les Incas au XVe siècle, et ce qui est fou c’est qu’il conserve son mystère quant à sa fonction : le refuge de dirigeants incas selon certains, un sanctuaire religieux selon d’autres.

En effet, on ne sait toujours pas si elle était une capitale religieuse, une résidence de l’empereur ou un lieu de culte à Pacha Papa (Dieu Soleil) mais en tout cas, les historiens et archéologues estiment à 1800, les personnes y vivant au temps de sa splendeur.

DSC_8977 (Copier) DSC_8910 (Copier) DSC_8904 (Copier) DSC_8896 (Copier)

Concernant la façon de construire des Incas, il s’agit d’une technique unique au monde et extrêmement facile à identifier. Jamais de mortier ou de ciment, mais un contact direct entre les pierres, et une solidité incomparable.

DSC_8881 (Copier) DSC_8880 (Copier) DSC_8882 (Copier)

Les Incas la délaissèrent avant la fin de sa construction, par crainte d’une attaque, suite à la chute de la capitale de l’Empire Cusco en 1534, aux mains des conquistadores.

DSC_8885 (Copier) DSC_8904 (Copier) DSC_8914 (Copier)

Malgré son importance, elle fut complètement ignorée par les espagnols qui ne connaissaient pas son existence. Son éloignement ainsi que les difficultés d’accès contribuèrent sans doute à son oubli durant des siècles.

DSC_8917 (Copier) DSC_8948 (Copier) DSC_8946 (Copier)

Le Machu Picchu a donc longtemps été oublié du reste du monde, jusqu’au 7 juillet 1911, quand l’explorateur et historien de l’université de Yale Hiram Bingham a redécouvert le site… Pourtant, le Péruvien Agustin Lizarraga l’avait précédé en juillet 1902 mais l’Histoire n’en parle pas beaucoup…

Enfin et petit bémol, le Machu Picchu est victime de son succès touristique. Il est depuis 1983, sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO et depuis le 7 juillet 2007, il a été désigné comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde par la NewOpenWorld Foundation.

DSC_8929 (Copier) DSC_8939 (Copier)

A certains endroits, les autorités ont constaté une érosion du sol et des dommages sur la végétation. Les défenseurs de la culture craignent des dégâts irréparables liés à l’augmentation du nombre de visiteurs, surtout si le projet de construction d’une autoroute jusqu’au site est mis en oeuvre… Affaire à suivre…

Après 12 heures passées sur ce magnifique site, nous avons redescendu les 1716 marches nous menant jusqu’à Aguas Calientes. Ce ne fut pas le même effort qu’à l’aller, mais les genoux ont souffert…

CAMERA

DSC_9001 (Copier) DSC_9002 (Copier)

Le lendemain, direction Cusco, puis un bus de nuit nous menant jusqu’à la capitale Lima afin de prendre notre envol vers le dernier pays de notre périple… les Etats-Unis !