Trois jours au Ganesha Park

C’est en fin d’après-midi que nous sommes arrivés au Ganesha Park, une « ferme » ou plutôt une « maison familiale » tenue pas François Collier et sa famille, aussi bien humaine qu’animale.

Loin des sites touristiques (comme ceux de Chiang Mai par exemple), ce cadre naturel, où co-habitent 6 éléphants, leurs « Mahouts » ainsi que la nombreuse famille de François, est un véritable havre de paix pour nos amis pachydermes. Les éléphants qui rejoignent le Ganesha Park sont pour la plupart victimes de maltraitance, François en devient propriétaire afin de leur offrir une seconde vie plus paisible. www.ganeshapark.com

En arrivant, nous avons été immédiatement charmés par le calme et la sérénité des lieux.

DSC_4770 (Copier) DSC_4783 (Copier)

Pendant qu’Aldo règne en maître des lieux et que les matous observent de loin, Wendy fait le « singe » …

DSC_4788 (Copier)

DSC_4784 (Copier)

DSC_4775 (Copier) DSC_4790 (Copier) DSC_4793 (Copier)

 

DSC_4824 (Copier)

Après le dîner préparé par un des enfants de la famille, nous sommes allés nous coucher dans notre logement de fortune (Bungalow en bambou avec un simple matelas posé sur le sol et une moustiquaire), impatients d’être au lendemain afin d’approcher de plus près ces 2 tonnes de cuir…

DSC_4781 (Copier)

 

DSC_4812 (Copier)

Une heure après nous être couchés, nous avons eu notre premier tête à tête avec un éléphant, et ce de manière inattendue !

En effet, une des « anciennes » éléphantes, attachée trop près de notre bungalow, a commencé à saccager les sanitaires, construits il y a peu de temps, en détériorant à coup de trompe les canalisations d’eau et le lavabo. Conséquences : l’eau jaillissait  de partout tels des geysers.

A peine endormis, nous n’avons pas tout de suite réalisé ce qu’il se passait. Ce n’est qu’après avoir aperçu l’ombre de l’éléphant à travers le bambou de notre bungalow (…imaginez la scène de JURASSIK PARK avec le Vélociraptor…), que nous sommes allés chercher, tremblants et inquiets quelqu’un de la famille, les consignes étant de n’approcher aucun éléphant sans la présence d’une personne connue par ce dernier.

Une fois la famille prévenue, l’arrivée d’eau coupée et l’éléphante remise à sa place, nous avons pu nous rendormir.

Lever 7h pour prendre le petit déjeuner avant d’attaquer la journée. Au programme, distribution de bananes aux plus anciennes (les mamies sans dents) afin de s’acclimater et d’ôter certaines craintes vis-à-vis de l’animal. Une première approche idéale !

Après ce goûter, nous sommes montés dans les hauteurs afin d’aller réveiller les 4 autres tranquillement installés dans une magnifique forêt de palmiers. Chaque mahout était déjà sur le dos de « son » éléphant. Nous avons ensuite dû choisir celui avec qui nous voulions passer la journée.

DSC_4841 (Copier) DSC_4842 (Copier)

Tongkham pour Geoffrey et Yani pour Nathalie… !!!

Pas très rassurés au départ, Kenji (le fils de François) ainsi que les deux Mahouts, Bô & Mister Jack, nous ont rapidement mis à l’aise, les éléphants étant des animaux doux et intelligents (parmi les plus intelligents). Autre chose de rassurant, c’est qu’à l’opposé des chevaux, ils ne sont ni imprévisibles ni peureux. Enfin contrairement aux idées reçues, ils ne sentent pas mauvais car leur peau semblable à du cuir, ne transpire pas.

C’est donc plus sereins et aidés, que nous sommes montés à cru sur leur dos (deux possibilités : soit passer par devant avec le pied sur la trompe, soit de côté en posant le pied sur sa jambe pliée…).

DSC_4846 (Copier) DSC_4926 (Copier) DSC_4929 (Copier)

A peine arrivés là-haut, nous avons commencé notre ballade sur leurs dos poussiéreux. Nous n’étions que tous les deux, une randonnée à dos d’éléphants en couple, rien que nous, nos éléphants et leurs mahouts… !!!

Après avoir traversés la forêt de palmiers, puis une magnifique prairie avec vue sur les montagnes birmanes, nous nous sommes dirigés vers le lac pour une baignade d’une heure.

DSC_4874 (Copier) DSC_4888 (Copier) DSC_4894 (Copier) DSC_4899 (Copier) DSC_4907 (Copier)

Le pied ! Une expérience inoubliable ! Un moment drôle, tendre et acrobatique. L’éléphant nous éjectait de son dos sur un simple ordre de son mahout.

CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA CAMERA

Une fois le bain terminé, nous sommes rentrés à la ferme pour les nourrir avec un mélange de riz, de bananes, de manioc et de gros sel (pour les forcer à s’hydrater). Avant de descendre, Yani s’est aspergée d’eau et m’en a largement fait profiter… pour mon plus grand plaisir !

DSC_4945 (Copier) DSC_4937 (Copier) DSC_5012 (Copier)

Après le déjeuner, nous sommes repartis pour un deuxième bain ! Même sensation que le matin mais beaucoup plus détendus cette fois-ci.

Enfin retour dans la forêt, avec un petit pincement au cœur car il s’agissait de nos dernières minutes avec eux… Mais c’était sans compter sur l’arrivée de nouveaux arrivants et notre goût inachevé de cette parenthèse, que nous avons décidé de prolonger d’une journée supplémentaire cette aventure au GANESHA PARK.

Nous avons donc dîné et passé la journée du lendemain avec nos 3 compagnons : Laetitia (dite Poussin), Serge (dit Nounours) ainsi que Karen <3 (dite belette)…

DSC_4974 (Copier)

Un gros coup de cœur pour ces 3 « personnages » !

Ces deux journées ont été fantastiques, incroyables, pleines d’émotions et d’émerveillement… !!! Un souvenir inoubliable !

DSC_5002 (Copier) DSC_5022 (Copier) DSC_4922 (Copier)

Au final, l’image encrée dans nos mémoires et dans nos rêves, les jours suivants, restera cet œil … ce regard… qui en dit long sur la connexion entre l’animal et l’humain.

DSC_4977 (Copier)

C’est avec ses images plein la tête, que nous partons nous « reposer » sous les cocotiers des îles du Sud.

Une réflexion au sujet de « Trois jours au Ganesha Park »

  1. Super votre récit… comme vous deviez être heureux à vivre si près des éléphants..
    en tout cas régalez vous encore un maximum…
    bisous à vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *